Véraire blanc

(Veratrum album L.)Toxique
Utilisations thérapeutiques: Poux

Plante herbacée pérenne dont le rhizome est court et charnu. La tige est dressée, entièrement enveloppée par des gaines, finement duveteuse, et peut atteindre jusqu'à 1 mètre de haut. Les feuilles sont alternes, de forme ovale-elliptique, avec six nervures longitudinales qui se resserrent à la base dans une gaine amplexicaule. La face supérieure est glabre, alors que la face inférieure est pubescente.

NOM LATIN
Veratrum album L.

FAMILLE
Liliaceæ

AUTRE NOM
Ellébore blanc

NOM PATOIS
Veéo (Courmayeur, Pré-Saint-Didier, Morgex), veuréro (La Thuile), veuréyo (Valgrisenche), valao (Villeneuve), veavo (Sait-Rhémy-en-Bosses), vaàvo (bionaz), valào (Fénis, Nus, Chambave), valaro (Ayas), lou valérou (Champorcher), lavâou (Hône), gälmere / géemere (Gressoney), valòro (Gaby), d'geemeru (Issime).

HABITAT
L'ellébore pousse dans les pâturages, à proximité des alpages, des rochers et des éboulis, dans des zones au sol fertile, de 900 m à 2 600 m d'altitude.

PARTIE UTILISÉE
rhizome.

ACTIONS PRINCIPALES - Exclusivement dans les préparations pharmaceutiques :

  • Action bradycardisante (diminue la fréquence du rythme cardiaque) ;
  • Action hypotensive ;
  • L'usage externe provoque une irritation et une sensation de brûlure.

TOXICITÉ :

La grande toxicité de l'ellébore est due à son contenu élevé en alcaloïdes (1 à 1,5%), les plus actifs du monde végétal (jervine, cérine, germine, etc.).

L'ellébore est toxique tant en usage interne qu'en usage externe.
Dose mortelle : 2 grammes.

SYMPTÔMES D'INTOXICATION :

  • Sensation de brûlure dans la bouche et sur les lèvres;
  • Salivation abondante;
  • Vomissements abondants;
  • Diarrhée;
  • Tremblements;
  • Vertiges, céphalées, troubles de la vision;
  • Hypotension artérielle et fort ralentissement du rythme cardiaque;
  • Diminution de la diurèse;
  • Dépression respiratoire et constriction des bronches;
  • Risque de collapsus.

Recherche rapide